Google
Recherche WWW Recherche sur Votre site
Feed 

Cultures-mémoires

Par Ahmed CHENIKI

Ce site est une lucarne pouvant permettre à ceux s’intéressant à la culture algérienne de participer à une sorte de remise à flots de certains pans de notre mémoire, aujourd’hui, en perdition. La mémoire est le lieu idéal de l’ineffable, de l’éternelle présence d’une obsédante subjectivité fournissant à l’historien sa substantifique moelle. Nous partirons des jeux de la mémoire pour atteindre une Histoire possible, faite, malheureusement de trop de failles et d’oublis que, paradoxalement l’œuvre d’art réussit à combler.

Notre travail d’investigation nous permettrait d’interroger un certain nombre de formes culturelles et de questionner les conditions d’émergence de ces nouvelles disciplines culturelles (théâtre, cinéma, roman, arts plastiques, bande dessinée et journalisme). Cette recherche, plus que nécessaire, mettant en œuvre les lieux de la mémoire et les espaces marqués d’une Histoire à façonner, permettrait de conserver des pans entiers de notre mémoire. Déjà, nous avons réussi à récupérer un certain nombre de documents originaux (pièces de théâtre, scénarii, casettes audio et vidéo…) et à analyser les conditions d’adoption des structures de représentation de type européen tout en cernant l’évolution des diverses tendances caractérisant le parcours culturel national, traversé par une situation syncrétique paradoxale, apparemment osmotique, mais juxtaposant paradoxalement des formes ouvertes. Ainsi, avons-nous réussi à comprendre ce fonctionnement double, dual des œuvres culturelles, grâce à un travail de fond mené sur des textes et des réalités particulières.

La question des sources documentaires pose sérieusement problème dans la recherche littéraire et artistique. Notre projet permettra la constitution d’un fonds documentaire regroupant des documents écrits, sonores et audiovisuels relatifs à l’expression théâtrale. Jamais, depuis les indépendances maghrébines, un tel travail n’a été entrepris. Ce qui rendrait peut-être le travail quelque peu ardu, mais aiderait à comprendre la genèse, les conditions d’adoption et l’évolution d’un art qui, désormais, a droit de cité dans les trois pays maghrébins. Certes, depuis les années cinquante, aucune structure théâtrale ou artistique nouvelle n’a été construite, mais les élites accordent quelque intérêt à une pratique artistique qui s’est toujours signalée par sa mise en situation des différents conflits sociaux et politiques traversant les sociétés maghrébines.

Ainsi, notre projet tentera de récupérer des pans entiers d’une mémoire aujourd’hui marquée par de nombreuses failles. Cette entreprise, indispensable, pourrait aboutir à l’archivage de documents qui pourraient se perdre à jamais et à la rédaction d’ouvrages portant sur le théâtre et les arts dans les pays du Maghreb en interrogeant justement ces allers-retours entre la France et le Maghreb et ces va et vient entre une histoire romaine ancienne et un Maghreb qui conserve des édifices théâtraux datant de l’époque romaine et d’autres bâtiments de l’époque coloniale, témoignant d’une Histoire millénaire et de pratiques artistiques plurielles..

Il est également prévu la confection d’un dictionnaire des hommes de théâtre, des journalistes, des cinéastes, des peintres et des formes dramatiques populaires ainsi que des monographies de l’activité artistique et littéraire dans chaque pays du Maghreb et des traductions de pièces dans les deux sens.

Notre site ne peut nullement rester en dehors des faits d’actualité. Il sera fait appel à des sujets du moment et, bien entendu, aux bruissements de l’université. La culture de l’ordinaire est au cœur de nos préoccupations.

Le débat est libre, ouvert, sans aucune complaisance, ni exclusion.

 

 

 




 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement